Chats, chiens et d’autres bêtes. Igor Andreev, le photographe de l’invisible.

Igor Andreev est né en Russie à Astrakhan en 1957. Sa première caméra était la caméra analogique Zorkiy-1. Son père lui a appris à photographier, développer et imprimer des photographies lorsque le garçon avait 12 ans. Depuis 2019 Igor Andreev est membre de l'Union des artistes photographes de Russie. Nous soutenir

Continuités et ruptures dans le cinéma russe contemporain

Vingt-six ans après la chute de l’URSS, cet ambitieux ouvrage collectif entreprend l’exploration d’un vaste corpus, aussi éclectique que méconnu. Macha OVTCHINNIKOVA En adoptant des approches multiples – historiques, économiques, sociologiques et esthétiques – les contributions rassemblées par Eugénie Zvonkine convergent vers un point névralgique, celui de la place problématique du politique dans l’évolution du … Lire la suite Continuités et ruptures dans le cinéma russe contemporain