L’Harmonica de verre (1968, sous titré anglais vost ) d’Andreï Khrjanovski : La dissidence sous de nouvelles formes

Andreï Khrjanovski a commencé à étudier l’animation et à réaliser des films dans l’atmosphère plus tolérante, bien qu’ambiguë, qui caractérisait le dégel khrouchtchévien, période pendant laquelle un certain nombre d’animateurs se sont mis à expérimenter de nouveaux styles et à créer des films destinés à un public adulte traitant de problèmes d’actualité. Avec L’Harmonica de verre, Khrjanovski s’est risqué à présenter une critique sévère du système dans un style qui se démarquait clairement du style disneyen adopté par le studio Soïouzmoultfilm dans les dessins animés pour la jeunesse. En proposant un message subtil sur la situation de l’artiste dans un système totalitaire et adoptant un style contrastant avec le style officiel et approuvé, il a créé une oeuvre d’art qui, malgré sa qualité exceptionnelle, ne pouvait guère être acceptée par les autorités.

MOT À MOT Une vie dans le siècle soviétique

Une vie dans le siècle soviétique de Liliana Lounguine - Traduit du russe par Bertrand Jeuffrain, Éditions des Quatre-Vivants, 2017, 400 p. Dans ce récit captivant, Liliana Lounguine (1920-1997), traductrice littéraire connue et mère du cinéaste Pavel Lounguine (L'île, 2006), fait, peu avant sa mort, le bilan d'une existence à la fois commune et extraordinaire, dont l'essentiel … Lire la suite MOT À MOT Une vie dans le siècle soviétique

Neuf jours d’une année (Девять дней одного года) – 1962 – Sous-titres en anglais

Deux jeunes savants atomistes, Dmitri et Ilya, effectuent des recherches dans le domaine de la physique nucléaire. Éternels amis, ils sont néanmoins rivaux en amour. Dmitri épouse Lelia. Celle-ci s'aperçoit combien il est difficile de vivre heureuse avec un homme très absorbé par son travail. Au cours d'une expérience importante, Dmitri est irradié et tombe … Lire la suite Neuf jours d’une année (Девять дней одного года) – 1962 – Sous-titres en anglais

«Языкъ революцiи — революция языка». Как 1917 год и революция изменили русский язык

Октябрьская революция изменила не только государственный строй и идейные ориентиры общества, но и русский язык. Огромное количество новых политических и экономических терминов, громоздкие аббревиатуры и сложносоставные слова прочно вошли в жизнь общества, как и новый речевой этикет. Коснулась «революция языка» и алфавита, который в результате реформы потерял буквы Ѣ (ять), Ѳ (фита), І («и десятеричное»), твердый знак в конце слов и Ѵ (ижицу) «Мы наш, мы новый мир построим» … Lire la suite «Языкъ революцiи — революция языка». Как 1917 год и революция изменили русский язык

Langue soviétique. Inquiétante étrangeté, inquiétante familiarité à l’ère soviétique

La langue officielle et le discours de l’intime en situation de polyphonie dans les ego-documents et dans les textes littéraires soviétiques. Sarah Gruszka and Cécile Rousselet Cet article vise à interroger le concept de « langue soviétique », souvent réduite à un objet figé, artificiel, aliénant, qui aurait assuré efficacement la diffusion et l’implantation de l’idéologie en n’offrant que peu … Lire la suite Langue soviétique. Inquiétante étrangeté, inquiétante familiarité à l’ère soviétique

Caméra politique. Cinéma et stalinisme.

Kristian Feigelson, dir., Théorème, 8, « Caméra politique. Cinéma et stalinisme » Paris, Presses Sorbonne nouvelle, 2005, 320 p. 27 auteurs et 28 contributions, dont les propos liminaires de Kristian Feigelson, offrent un outil de travail avec une brève bibliographie indicative, une présentation de chaque contributeur et des résumés très succincts en anglais et français. Il ne s’agit certes … Lire la suite Caméra politique. Cinéma et stalinisme.

Photographier la société soviétique

Soutenue par l’État soviétique durant toute la période 1917-1947, la photographie a été un formidable instrument de propagande au service de la guerre patriotique ou du culte des grands hommes. Un récent ouvrage fait le point sur la genèse de la photographie soviétique et sur ses liens avec la société de l’époque. Annette Melot-Henry, La Photographie … Lire la suite Photographier la société soviétique

Grounia Kornakova – Premier film en couleur soviétique

URSS, 1936, Couleur Nikolaï Ekk signe en 1936 le premier long métrage en couleur soviétique Grounya Kornakova - Груня Корнакова (connu aussi sous le titre de Rossignol, petit rossignol). Le film raconte une révolte dans une grande fabrique de porcelaine en Russie avant la révolution. https://youtu.be/Sga8r5uMfTs

Les Âmes mortes – Du livre au film (dossier Littérature & Cinéma )

Nikolaï Vassiliévitch Gogol (1809-1852) Après des études médiocres, il s'établit à dix-neuf ans à Saint-Pétersbourg, où il trouve une place d'expéditionnaire dans un ministère. Instable, il abandonne bientôt son emploi et se met à écrire. Il se lie alors avec Pouchkine, qui sera pour lui un excellent conseiller. Un roman, 'Tarass Boulba', lui vaut une … Lire la suite Les Âmes mortes – Du livre au film (dossier Littérature & Cinéma )

Mimino – Мимино, comédie, 1977, sous-titres français

https://youtu.be/P4k2LNPRV-0 Mimino 1977 ‧ 1h 37m Réalisation : Gueorgui DANELIA Un pilote de petits avions dessert les petites villes des montagnes géorgiennes. On l’appelle Mimimo et tout le monde l’aime bien. Mais lui, il rêve de devenir pilote d’un grand avion et décide de partir à Moscou pour améliorer sa qualification.