Varlam Chalamov, témoin des bourreaux du Goulag

Les camps soviétiques constituent un terrain idéal pour l’étude de la figure du bourreau. Varlam Chalamov en a observé plus d’un pendant sa longue détention. La diversité des portraits qu’il en trace surprend son lecteur : le bourreau est tantôt un détenu, tantôt un membre du personnel des camps ; il agit soit par plaisir, soit par conviction, à moins qu’il ne se laisse simplement contaminer par la violence qui règne dans les camps. Certains témoignages ont aussi clairement souligné l’utilisation, par les autorités, des détenus de droit commun comme bras armé lors des purges internes au Goulag. L’horreur des camps ne se résume pas aux conditions de détention – travail, nourriture, climat, nourriture, etc. Chalamov, même libre, ne sait comment survivre à ce qu’il a vu. Marqué par cette expérience révélatrice, selon lui, de la cruauté des hommes, il condamne tous ceux qui ont aidé à la mise en place de ce système.

Vie et destin d’Anna Akhmatova

Vie et destin d'Anna Akhmatova  Par Myriam ANISSIMOV La correspondance entre Lydia Tchoukovskaïa et Anna Akhmatova donne un aperçu de la tragédie de la vie littéraire en Union soviétique. La monumentale publication des Entretiens entre Lydia Tchoukovskaïa et Anna Akhmatova, consignés pendant des décennies, au jour le jour, nous permet de connaître les terribles conditions et le dénuement … Lire la suite Vie et destin d’Anna Akhmatova

Первая конная

Запрещенный Дзиган. Фильм « Первая конная ».

Ретушировать, перемонтировать и сокращать – это один тип цензуры. К Ефиму Дзигану (1898-1981) он не имеет никакого отношения. Другой тип – вовсе не выпускать фильм на экраны. Так произошло с двумя лентами Дзигана. Одна из них – «Первая Конная», о которой порой упоминают справочники, но почти никтоее не видел.

Храни меня, мой талисман (1986) фильм

https://youtu.be/RxxiAZESzuo РЕЖИССЁР: Роман Балаян В РОЛЯХ: Олег Янковский, Татьяна Друбич, Александр Абдулов, Александр Збруев Снятый к 150-летию со дня смерти Пушкина тонкий и сложный фильм Романа Балаяна о литературе и любовном треугольнике. Супружеская пара журналиста и его красавицы жены приезжает в Болдино на собрание пушкинистов — здесь читают стихи и по вечерам спорят о сути пушкинского … Lire la suite Храни меня, мой талисман (1986) фильм

Стихи Александра Сергеевича Пушкина читает Иннокентий Михайлович Смоктуновский

Стихи Александра Сергеевича Пушкина читает Иннокентий Михайлович Смоктуновский

LES LIEUX ENFOUIS DE LA GRANDE TERREUR

À la différence de la terreur léniniste, ouverte et pédagogique, la Grande Terreur stalinienne de 1937-1938 fut d’abord et avant tout un grand secret. Secret des décisions prises dans le « premier cercle » du Politburo, secret des « ordres opérationnels du NKVD » lançant les « opérations répressives de masse », secret des procédures d’instruction et de jugement, secret des condamnations, secret des exécutions et des lieux d’enfouissement des fusillés. Avant même le début des opérations, la direction du NKVD s’inquiétait d’une question qualifiée de « technique », mais néanmoins d’une grande importance : comment se débarrasser des corps ?

Le cimetière de l’espérance. Essais sur l’histoire de l’Union soviétique (1914-1991)

Nicolas WERTH Le cimetière de l’espérance. Essais sur l’histoire de l’Union soviétique (1914-1991) Nicolas WERTH Perrin , collection Tempus , 2019, 449 p.  Pierre Bonnet Historien, spécialiste reconnu de l’Union soviétique et du stalinisme, attaché culturel auprès de l’ambassade de France à Moscou pendant la Perestroïka, Nicolas Werth est aussi un collaborateur régulier de longue … Lire la suite Le cimetière de l’espérance. Essais sur l’histoire de l’Union soviétique (1914-1991)

L’Harmonica de verre (1968, sous titré anglais vost ) d’Andreï Khrjanovski : La dissidence sous de nouvelles formes

Andreï Khrjanovski a commencé à étudier l’animation et à réaliser des films dans l’atmosphère plus tolérante, bien qu’ambiguë, qui caractérisait le dégel khrouchtchévien, période pendant laquelle un certain nombre d’animateurs se sont mis à expérimenter de nouveaux styles et à créer des films destinés à un public adulte traitant de problèmes d’actualité. Avec L’Harmonica de verre, Khrjanovski s’est risqué à présenter une critique sévère du système dans un style qui se démarquait clairement du style disneyen adopté par le studio Soïouzmoultfilm dans les dessins animés pour la jeunesse. En proposant un message subtil sur la situation de l’artiste dans un système totalitaire et adoptant un style contrastant avec le style officiel et approuvé, il a créé une oeuvre d’art qui, malgré sa qualité exceptionnelle, ne pouvait guère être acceptée par les autorités.

Сложноподчинённое – Complex subject, 2019, Russie, sous-titres en anglais

SLOZHNOPODCHINENNOERéalisé par : Olesya YAKOVLEVAAnnée : 2019Pays : RUSSIEDurée : 26 minutesSous-titres en anglais Un professeur mystérieux arrive dans une ville de province pour enseigner à l’école. Le prof n’a pas l’air d’un prof, et sa vision des choses est trop moderne et prétentieuse. Mais la ville l’aime, il n’a pas idée à quel point. … Lire la suite Сложноподчинённое – Complex subject, 2019, Russie, sous-titres en anglais

MOT À MOT Une vie dans le siècle soviétique

Une vie dans le siècle soviétique de Liliana Lounguine - Traduit du russe par Bertrand Jeuffrain, Éditions des Quatre-Vivants, 2017, 400 p. Dans ce récit captivant, Liliana Lounguine (1920-1997), traductrice littéraire connue et mère du cinéaste Pavel Lounguine (L'île, 2006), fait, peu avant sa mort, le bilan d'une existence à la fois commune et extraordinaire, dont l'essentiel … Lire la suite MOT À MOT Une vie dans le siècle soviétique