За что расстреляли автора стихов «Я спросил у ясеня…»?

Замечательные песни из фильма «Ирония судьбы, или С легким паром!» мы знаем наизусть. Авторы стихов к ним — Белла Ахмадулина, Марина Цветаева, Борис Пастернак, Евгений Евтушенко… Но вот одна из этих песен стоит особняком, ведь автора строчек «Я спросил у ясеня, где моя любимая…» Владимира Киршона сегодня мало кто помнит. Его судьбу можно назвать не только трагичной, но и поучительной. В 1930-е годы Киршон был настоящим любимчиком власти и протеже … Lire la suite de За что расстреляли автора стихов «Я спросил у ясеня…»?

Publicités

Moscou fait taire les critiques de Staline

Plus de 700 000 personnes ont été fusillées lors de la Grande Terreur. Mais le Kremlin s’emploie à réhabiliter tous les pans de l’histoire russe, y compris ses pires tyrans.   Un cortège d’environ 300 personnes s’enfonce dans une forêt de pins de Carélie, dans le nord de la Russie. En tête, une procession orthodoxe. … Lire la suite de Moscou fait taire les critiques de Staline

Mandelstam, 1924 le contemporain de personne

André Markowicz  Cette chronique (trop longue, comme souvent— mais vous prendrez le temps quand vous voudrez ) sur un poème de Mandelstam sera un peu différente de celles que j’ai déjà consacrées à la « traduction sans traduire » de poèmes russes pour lesquels je ne peux pas donner de traduction écrite. Le fait est … Lire la suite de Mandelstam, 1924 le contemporain de personne

« L’archipel du Goulag », l’incroyable épopée du livre monument de Soljenitsyne

    "L'archipel du Goulag", le livre témoignage d'Alexandre Soljenitsyne sur les camps soviétiques a été écrit et publié dans des conditions rocambolesques. L'histoire de cette épopée est racontée dans une exposition très documentée à la librairie russe "Les éditeurs réunis", qui est aussi la maison d'édition Ymca Press, celle qui publia pour la première … Lire la suite de « L’archipel du Goulag », l’incroyable épopée du livre monument de Soljenitsyne

Ребро Адама (La Côte d’Adam)

Quatre femmes, trois générations dans un appartement. Nina avec sa mère impotente et ses deux filles, Lida et Nastia, nées de ses deux premiers maris. Alors que Lida s'est éprise d'un coureur de jupons, Nastia a été mise enceinte par un jeune loubard peu débrouillard. De son côté, Nina apprécie la cour que lui fait un timide ingénieur quinquagénaire, bien que la présence de sa mère l'empêche de mener à terme ses ébats amoureux. Au cours du repas d'anniversaire de la grand-mère, Nastia déclare froidement son état à toute la famille.

France-Russie, 29 mai 2017

France-Russie, 29 mai 2017 André Markowicz Je suis à Lausanne, où je travaille à la Manufacture avec mes chers élèves de deuxième année sur mon projet « Théâtre russe 1900-1914 », et qu’est-ce que je vois ? Emmanuel Macron me cite en exemple (sans me nommer, certes, mais ceux qui savent le savent) comme signe … Lire la suite de France-Russie, 29 mai 2017

Tchernobyl : ce que Le Figaro disait en 1986

En ce 25e anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, force est de constater que l'idée selon laquelle les autorités françaises ont sciemment menti à propos du passage du nuage est solidement ancrée dans les consciences, et sert même pour beaucoup de mètre-étalon de l'analyse des annonces officielles dans le domaine sanitaire. Combien de fois n'avons-nous … Lire la suite de Tchernobyl : ce que Le Figaro disait en 1986