Le réalisateur géorgien Georgui Chenguelaia est mort.

Le réalisateur géorgien Georgui Chenguelaia  est mort.
Georgui CHENGUELAIA (Giorgi Shengelaya) est né à Moscou, le 11 mai 1937.
Fils de Nikolai Chenguelaia, un réalisateur géorgien réputé du muet (Elisso), il suit des cours de cinéma à l’institut de Moscou. Avec son frère Eidar, il tente de développer un cinéma géorgien, comme acteur dès 1957 (Nash Dvor, Otaraant qvrivi) et en réalisant Deux Histoires en 1962. Son œuvre la plus connue, Pirosmani est une biographie savoureuse de Niko Pirosmanishvili, un peintre naïf auquel il avait consacré un documentaire en 1961. Peintre ironique de son pays, Chenguelaia consacre des films aux quartiers populaires (Mélodie du quartier Verijsky), aux vignerons (Notre vin quotidien et Georgische Trauben) et aux jeunes artistes (Le Voyage d’un jeune compositeur). Son importance dans le cinéma des anciennes républiques soviétiques est primordiale.

PIROSMANI
ПИРОСМАНИ

Réalisé par GIORGI SHENGELAYA
Union Soviétique, 1969

Ce film soviétique est une biographie du peintre géorgien Niko Pirosmanichvili (1863-1918), mieux connu sous le nom de Pirosmani. Artiste incompris de son vivant, Pirosmani souffrait d’une pauvreté extrême et a finalement succombé à la famine sans pouvoir vendre aucune de ses œuvres.

Artiste singulier du début du siècle dans l’ancienne Tiflis (Tbilissi), peintre d’enseignes, de scènes populaires et portraitiste, auteur de fresques peintes directement sur les murs des auberges de la capitale géorgienne, Niko Pirosmanachvili est une figure symbolique de la Géorgie, l’âme simple de Tbilissi, sa conscience artistique.