Afghanistan: l’album intime d’un militaire soviétique

Fin 1979, l’armée soviétique envahit l’Afghanistan. L’adjudant Vladimir Tyutin est envoyé dans le pays entre 1986 et 1988. Passionné de photographie, il y capte la vie quotidienne des Afghans et fabrique un album avec les photos de son séjour. Sa fille Elena, devenue photographe professionnelle, raconte l’histoire de son père à Polka.

Couverture de l'album de Vladimir Tuytin “Afghanistan, qui demeure dans mon cœur”, 1986-1988.
© Elena Tyutina.
Couverture de l’album de Vladimir Tuytin “Afghanistan, qui demeure dans mon cœur”, 1986-1988.
© Elena Tyutina.

“Mon père est né en 1947 au Kazakhstan, à l’époque intégré à l’URSS. Alors qu’il servait dans l’armée soviétique au grade d’adjudant, il a été envoyé en poste en Afghanistan entre 1986 et 1988. Le 25 décembre 1979, l’URSS avait envahi le pays pour soutenir ses alliés communistes face aux moudjahidines. Et Moscou avait envoyé ses troupes pour occuper le terrain.

La photo était le hobby de mon père. A Kaboul et ses environs, il se promenait toujours avec un appareil en bandoulière et a capté le quotidien des Afghans. La plupart de ses pellicules a été perdue ou bien saisie par l’armée à son retour. Mais, il a pu garder de quoi confectionner un album intime qu’il avait intitulé: ‘Afghanistan, qui demeure dans mon cœur’.

Mon père ne m’a jamais parlé de sa vie là-bas. Il est très secret à ce propos. Mais avec le temps, il a accepté de se confier, un peu. Et m’a permis de partager ses clichés. J’ai du mal à imaginer ce que la vie pouvait être dans ce pays en guerre.

Je venais tout juste de naître quand il est parti en mission. Et je ne l’ai connu qu’à son retour, deux années plus tard. Il n’avait pas pu avoir de permission pendant cette période. C’est peut-être la raison pour laquelle il ne veut pas parler de ça avec moi, comme si sa famille ne pouvait et ne devait pas être associée à cet épisode. Comme s’il voulait nous protéger.

Aujourd’hui, il a accepté de me confier son précieux album. Mais préfère écrire sur papier ses souvenirs plutôt que d’en parler. Nous nous revoyons cet hiver, chez moi en Allemagne où je vis. Et bien sûr, je souhaite en profiter pour lui demander de me raconter son Afghanistan.”

Un convoi de véhicules militaires soviétiques avec des traces de la guerre en contrebas.
© Vladimir Tyutin.
Un convoi de véhicules militaires soviétiques avec des traces de la guerre en contrebas.
© Vladimir Tyutin.
Les habitants d'une banlieue de Kaboul.
© Vladimir Tyutin.
Les habitants d’une banlieue de Kaboul.
© Vladimir Tyutin.
L'accès au marché Spinsar, à Kaboul, était interdit aux soldats soviétiques.
© Vladimir Tyutin.
L’accès au marché Spinsar, à Kaboul, était interdit aux soldats soviétiques.
© Vladimir Tyutin.
L'armée soviétique a installé son quartier général dans l'ancien palais de Hafizullah Amin, alors président, après l'avoir assassiné fin décembre 1979. Le palais a été détruit lors de la guerre civile afghane en 1992.
© Vladimir Tyutin.
L’armée soviétique a installé son quartier général dans l’ancien palais de Hafizullah Amin, alors président, après l’avoir assassiné fin décembre 1979. Le palais a été détruit lors de la guerre civile afghane en 1992.
© Vladimir Tyutin.
Un vendeur de pommes de terre face à un client et un soldat soviétique.
© Vladimir Tyutin.
Un vendeur de pommes de terre face à un client et un soldat soviétique.
© Vladimir Tyutin.
Un vendeur du pain et des clients.
© Vladimir Tyutin.
Un vendeur du pain et des clients.
© Vladimir Tyutin.
Deux mères sortent d'un magasin.
© Vladimir Tyutin.
Deux mères sortent d’un magasin.
© Vladimir Tyutin.
Un jeune vendeur de cigarettes de rue.
© Vladimir Tyutin.
Un jeune vendeur de cigarettes de rue.
© Vladimir Tyutin.
Résidence de l'ancien président afghan Mohammad Najibullah (1987-1992). Il a été le cinquième et dernier chef d'Etat de la République démocratique d'Afghanistan.
© Vladimir Tyutin.
Résidence de l’ancien président afghan Mohammad Najibullah (1987-1992). Il a été le cinquième et dernier chef d’Etat de la République démocratique d’Afghanistan.
© Vladimir Tyutin.
Filles afghanes. Juste avant la prise de vue, elles demandaient l'aumône aux soldats soviétiques.
© Vladimir Tyutin.
Filles afghanes. Juste avant la prise de vue, elles demandaient l’aumône aux soldats soviétiques.
© Vladimir Tyutin.
Une arrêt de bus à Kaboul.
© Vladimir Tyutin.
Une arrêt de bus à Kaboul.
© Vladimir Tyutin.
Des hommes âgés se reposent.
© Vladimir Tyutin.
Des hommes âgés se reposent.
© Vladimir Tyutin.
Quartier résidentiel sur l'une des collines de Kaboul.
© Vladimir Tyutin.
Quartier résidentiel sur l’une des collines de Kaboul.
© Vladimir Tyutin.

Source: https://www.polkamagazine.com/afghanistan-lalbum-intime-dun-soldat-sovietique/

Laisser un commentaire Ваш комментарий

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s