Cinq œuvres ayant marqué la carrière de l’iconique réalisateur soviétique Gueorgui Danielia

Mimino, Kin-dza-dza, Les Gentilshommes de la chance… Gueorgui Danielia, décédé hier, 4 avril 2019, laisse derrière lui une myriade de films à succès, ayant conquis le public international. Nous vous en présentons certains des plus célèbres.

Réalisateur soviétique originaire de Géorgie, Danielia a donné naissance à plus de 25 chefs-d’œuvre cinématographiques, pour la plupart desquels il a également endossé le rôle de scénariste. Le dernier film sur lequel il a travaillé a été Ku! Kin-dza-dza, en 2013, qui est une adaptation animée de son long métrage de 1986 Kin-dza-dza. Le 4 avril 2019, Danielia nous a quitté à l’âge de 88 ans, et si vous n’avez pas encore eu l’opportunité de visionner ses productions, voici nos recommandations en la matière.

1. Romance à Moscou, 1963

Un jeune ouvrier œuvrant sur le chantier du métro moscovite guide dans la capitale un Sibérien tout juste débarqué. Bien entendu, ils sont confrontés à bien des aventures, à des histoires d’amour, le tout, avec pour toile de fond les paysages urbains de la capitale. Le film est en réalité né d’une scène imaginée par le scénariste et a ensuite été développée par Danielia : une femme marche sous une romantique pluie à Moscou, tandis qu’un garçon roule à vélo à ses côtés.

La bande son est quant à elle devenue presque plus populaire que le film en lui-même, et elle résonne encore aujourd’hui très fréquemment en Russie.

Les principaux thèmes abordés dans cette œuvre sont le dégel de Khrouchtchev, la construction d’édifices immenses ainsi que l’espoir d’une vie meilleure. Il s’agissait par ailleurs du premier film de Nikita Mikhalkov (réalisateur ayant par la suite remporté un Oscar) en tant qu’acteur.

Romance à Moscou a reçu le prix spécial du Jury au Festival de Cannes en 1964.

 

2. Les Gentilshommes de la chance, 1971

Un instituteur de jardin d’enfants se trouve être le sosie parfait d’un dangereux bandit. La police lui demande donc de l’aider pour enquêter sur un le vol du casque en or d’Alexandre le Grand. Mais pour cela, le doux enseignant doit intégrer un gang criminel et même organiser une évasion de prison.

Le brillant jeu des acteurs a fait de ce film un succès immédiat, également stimulé par le sensationnel scénario rédigé par Danielia en collaboration avec Viktoria Tokareva, future écrivaine populaire.

Le film s’est imposé comme l’un des préférés des Russes et est habituellement présenté à la télévision durant la soirée du Nouvel an, aux côtés de L’Ironie du sort.

3. Afonia, 1975

Le pauvre et solitaire plombier Afonia est un piètre travailleur et un alcoolique à temps plein. Il se fait réprimander par ses supérieurs et menacer de renvoi, mais cela n’a que peu d’impact. Seule Katia, une femme qu’il rencontre, est persuadée qu’il peut changer.

Cette comédie au sujet d’un simple citoyen a conquis le cœur et l’esprit des spectateurs grâce à ses inoubliables personnages et ses dialogues acérés. En tant que réalisateur, Danielia a imaginé des scènes mémorables, véritablement cultes en URSS, telles que celle où une femme tente de séduire le héros par le biais d’une danse hilarante.

 

4. Mimino, 1977

Un Géorgien surnommé Mimino évolue comme pilote au sein d’une compagnie aérienne locale, mais rêve de voyager à travers le monde, tout en gagnant le cœur d’une charmante hôtesse de l’air issue du monde de la « grande aviation ». Après avoir exaucé ses vœux, il commence cependant à regretter sa patrie.

Le charme de la Géorgie soviétique a su envouter l’URSS tout entière avec ses paysages grandioses, ses héros locaux et la chanson Tchito Gvrito Tcheto Margalito, encore régulièrement entonnée de nos jours.

Finalement, le cinéaste est revenu à ses racines géorgiennes et a filmé ici un hymne à ses montagnes et villages natals, et le portrait d’un naïf mais chaleureux personnage local. Gueorgui Danielia s’est pour cette œuvre placé en tant que réalisateur, tandis que Viktoria Tokareva et Rezo Gabriadze (un célèbre réalisateur et fondateur de théâtre de marionnettes géorgien) ont été les coauteurs de son scénario.

5. Kin-dza-dza, 1986

Les amateurs de Mad Max et de la première trilogie de Star Wars seront indubitablement intrigués par ce film steampunk. Il est en effet apparu comme une véritable révolution pour l’URSS des années 1980 : deux personnages ordinaires se retrouvent dans une autre galaxie, où ils rencontrent des extraterrestres dotés d’un vaisseau spatial.

Dans leur désir de regagner la Terre, le duo fait face à toutes sortes d’aventures. La seule chose jouant alors en leur faveur est qu’ils possèdent des allumettes qui, dans cette galaxie valent leur pesant d’or.

Selon la légende, cette œuvre a en réalité été inspirée par l’illustre réalisateur italien Tonino Guerra, qui aurait demandé à Danielia de filmer un conte de fées afin que la population trouve un peu de chaleur durant les longs hivers russes. Par ailleurs, la base littéraire du scénario n’est autre que L’Île au trésor de Stevenson, île que Danielia et son coauteur Gabriadze ont adaptée en planète fantastique.

Source : https://fr.rbth.com/art/82671-urss-realisateur-gueorgui-danielia-films

Publicités

Laisser un commentaire Ваш комментарий

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s