Recettes d’écrivains: cuisiner avec Pouchkine, Gogol et Tolstoï

Les classiques russes n’étaient pas uniquement spécialistes des belles lettres, des superbes résidences et des jolies filles: ils pouvaient eux-mêmes «se mettre aux fourneaux».

Pommes de terre d’Alexandre Pouchkine

 

« Je mange des patates au four comme un Maïmist*, et des œufs bouillis comme Louis XVIII. Voici mon déjeuner », a écrit le poète Alexandre Pouchkine à son épouse Natalia.

La recette de la « pomme de terre » au four peut être répétée aujourd’hui par n’importe qui : dans ce but il est nécessaire de faire bouillir les petites pommes de terre dans leur peau, de les éplucher, et puis de les frire dans une poêle avec du beurre, des herbes, du sel et du poivre au goût.

Cette recette, ainsi que l’image de Pouchkine avec de longs ongles, pour lesquels le poète est resté célèbre (il a notamment écrit « Il est possible d’être un homme d’action et de penser à la beauté des ongles…»), peut être trouvée dans le livre Hareng avec du veau. Un livre sur la nourriture, les écrivains et les recettes d’Eldar Oroudjev.

 

« Le projet du livre est né par hasard: je suis tombé sur la recette du kroupiannik et j’ai été surpris de constater qu’une recette aussi simple de la cuisine traditionnelle n’était pas utilisée partout, et j’ai commencé à étudier la question », a déclaré Eldar à Russia Beyond.

Plus tard, l’auteur a décidé de faire un livre souvenir avec des recettes pour l’offrir à ses amis – c’est ainsi qu’un petit tirage a vu le jour, qui sera bientôt publié en anglais.

Kroupiannik de la famille de Léon Tolstoï

« Le kroupiannik peut être froid et chaud, dit l’auteur. On peut le préparer sans remplissage, mais on peut aussi utiliser les farces les plus différentes – aussi bien sucrées (abricots séchés, raisins secs), que des légumes (brocoli, champignons). Le kroupiannik est facile à préparer. Il peut être fait en portions dans des moules. Il contient du sarrasin bénéfique et riche en microéléments, mais il est possible d’utiliser n’importe quel autre gruau ».

Ingrédients :

  • sarrasin 600g
  • lait – pour couvrir le sarrasin
  • œufs – 6
  • fromage frais – 200g
  • sucre – 1 cuillère à thé
  • sel
  • beurre – 100g

 

Préparation :

Faire bouillir le sarrasin dans le lait, ajouter un peu de sucre, de sel, laisser refroidir. Ensuite, ajoutez les œufs, incorporez le fromage frais, mélanger le tout, mettre dans un moule, enduire le dessus de beurre et mettre dans un four préchauffé à 180° pendant 20 minutes.

Cocktail de Nikolaï Gogol

Dans son livre, Eldar Oroudjev cite des lignes tirées d’une lettre de Gogol à son oncle : « Vous ne connaissez pas encore tous mes mérites. Je connais des métiers: je suis un bon tailleur… Je travaille dans la cuisine et je sais beaucoup de choses de l’art de la table… » Et directement il détaille la recette du cocktail Gogol-Mogol.

Ingrédients :

  • 0,6 lait de chèvre
  • écorce de demi citron
  • 50g de sucre
  • 1 blanc d’œuf
  • 50ml de rhum foncé
  • 100ml de Cognac
  • une pincée de cannelle

 

Préparation :

Chauffer le lait dans une casserole avec le zeste de citron, le sucre et la cannelle. Après avoir porté à ébullition, enlever immédiatement du feu, en remuant ajouter le blanc d’œuf fouetté, puis le rhum et le cognac. Servir chaud.

*Maïmist – surnom obsolète donné aux peuples baltes-finlandais vivant dans la Russie tsariste et qui ne comprenaient pas la langue russe.

 

 

Source : https://fr.rbth.com/gastronomie/80045-recettes-ecrivains-russes

Publicités

Laisser un commentaire Ваш комментарий

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s