20 dures réalités de l’apprentissage du Russe…

espace France-Russie

  1. Vous observez les 33 signes de l’alphabet cyrillique, et vous trouvez ça magnifique. Vous pensez (naïf ?) qu’il s’agit de la barrière la plus dure à franchir, et que le reste viendra tout seul…
  2. Vous réussissez enfin, après plusieurs cours, à lire et à bredouiller des mots simples comme « волк », « водка » ou « день » sans vous faire une élongation de la mâchoire. Bientôt Dostoïevski vous regardera depuis sa place au paradis d’un air admiratif…
  3. Vous commencez à comprendre l’erreur réalisée au N°1 : l’alphabet, c’est la partie émergée de l’iceberg…
  4. Vous entamez les prononciations complexes : pour le faire le « Ы », imaginez qu’on vient de vous mettre un bon coup de poing dans l’estomac… et pour le « Х », que vous tentez de faire de la buée en soufflant sur un miroir…
  5. Au bout d’un mois d’effort, vous arrivez enfin à dire un « salut » correct. Vous n’avez pas encore appris à dire…

View original post 712 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire Ваш комментарий

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s