La Grande table. L’ anamour d’Andreï Zviaguinstev. PODCAST

 

Dans « Faute d’Amour », Andreï Zvaguinstev raconte la famille, le couple et le mal d’enfant dans cette Russie en crise de valeurs. Ce cinquième film du réalisateur russe a été récompensé du Prix du Jury à Cannes.

Andrei Zviaguinstev remporte le Prix du Jury de Cannes 2017
Andrei Zviaguinstev remporte le Prix du Jury de Cannes 2017 Crédits : AFP

« Le titre russe est un terme intraduisible, qui exprime le non-amour »

Andreï Zviaguintsev

Le réalisateur russe de Léviathan, Andreï Zviaguinstev revient avec Faute d’Amour, Prix du Jury à Cannes. Un couple se sépare, chacun est prêt à reconstruire sa vie, mais ils oublient Aliocha, leur fils de 12 ans. Un film sur le non-amour , l’abandon, le rejet.

« Les bâtiments abandonnés de « Faute d’Amour » portent en eux les marques de la vie. L’esprit humain a laissé des traces. »

Andreï Zviaguintsev

Publicités

Laisser un commentaire Ваш комментарий

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s