Quand passent les cigognes – palme d’or à Cannes en 1958

Un film du cinéaste russe Mikhail Kalatozov.

Scénario : Viktor Rozov

Un très beau film en noir et blanc d’une intensité dramatique bouleversante, une histoire d’amour tourmentée où se mêlent les destins d’une femme et de deux hommes. Un des meilleurs films soviétiques que j’ai eu l’occasion de voir – le cinéma en état de grâce…
Les deux  principaux interprêtes sont Tatiana Samoïlova  dans le rôle de Veronika et  Alekseï Batalov dans le rôle de Boris. Alexandre Chvorine interprête Mark.

 

Quand passent les cigognes -l’histoire

quand-passe-cigognes5.jpg

Moscou -1941. Deux jeunes gens, Boris et Veronika s’aiment d’un bel amour spontané, profond et lumineux . Mais quand éclate la guerre, Boris est volontaire pour combattre au front. Au cours d’une attaque aérienne, les parents de la Veronika meurent dans leur appartement. Elle est ensuite recueillie par les parents de Boris.

Sans nouvelles de son fiancé, affaiblie par la perte de ses parents, Véronika finit par céder au désir sombre et frénétique de Mark, le cousin de Boris, lors d’une scène dandesque qui a lieu pendant un bombardement de Moscou. Elle se résoud à contre coeur à l’épouser.

Avec son mari Mark elle suit les parents de Boris, médecins dans un hôpital militaire. Son indifférence pour Mark se change en haine et mépris quand elle apprend qu’il a intrigué pour ne pas être mobilisé. Elle le quitte et garde espoir dans le retour de Boris…

Quand passent les cigognes – un film audacieux, émouvant, dramatique

quand-passe-cigognes8.png

Le film de Mikhail Kalatazov a connu un triomphe à Cannes en 1958 et  remporta de nombreux prix dans de multiples festivals internationaux.

L’actrice Tatiana Samoïlova si émouvante dans le rôle de Veronika a beaucoup contribué au succès du film. Son jeu naturel exprime à merveille les sentiments contradictoires qui l’habitent et la tourmentent : passion amoureuse,  douleur de la séparation, culpabilité et effroi de la trahison suite à son mariage avec Mark, espérance et foi dans le retour Boris.

A la sortie du film,  le cinéaste Eric Rohmer est élogieux : « Nous trouvons tout ici, écrit-il : la profondeur du champ et les plafonds d’Orson Welles, les travellings acrobatiques d’Ophuls, le goût viscontien de l’ornement, le style de jeu de l’Actor’s studio ».

Le chef opérateur, Sergei Ouroussevski, est pour beaucoup dans l’originalité photographique et la virtuosité formelle du film. Avec Kalatozov, Sergei Ouroussevski récidive avec audace comme chef opérateur sur des films comme Soy Cuba et La lettre Inachevée.

Prix  reçus par le film Quand passent les cigognes

  • Palme d’or du meilleur film « pour son humanisme, pour son unité et sa haute qualité artistique », Festival de Cannes en 1958
  • Prix de la Commission Supérieure Technique au chef-opérateur Sergueï Ouroussevski et Mention spéciale d’interprétation à Tatiana Samoïlova
  • Prix spécial de l’Union Soviétique, 1958
  • Prix Selznik du meilleur film étranger aux USA, 1958

 

Le cinéaste Mikhail Kalatozov  est un réalisateur russe d’origine géorgienne (1903- 1973.) Outre ses films à succès Quand passent les cigognes et Soy Cuba,  Kalatozov a tourné une bonne vingtaine de films et documentaires dont Sang tsigane,La femme aveugle, La griffe dans la botte ou Le clou dans la botte,Valeri Tchkalov,Les invincibles, Le complot des condamnés, Les tourbillons hostiles, Trois amis fidèles ou Amis fidèles, Le premier échelon ou Le premier convoi ,Félix Dzerjinski, Quand passent les cigognes (Letyat zhuravli), La lettre inachevé, Soy Cuba, La Tente rouge (Krasnaya palatka/La tenda rossa)

 

Photos du film

quand-passe-cigognes6.jpg
Tatiana Samoïlova : Veronika (mention spéciale d’interprétation au festival de Cannes 1958)
quand-passe-cigognes-7.png

2332173546_a22c310838.jpg

scène à Moscou
doc 2759 0

Vision ( noces de Boris et Veronika )
KMP-DVD[(093497)19-52-06]

L’agonie de Boris (Alexeï Batalov )
KMP-DVD[(089519)19-48-22]


L’affiche du film

quand-passe-cigognes-affiche.jpg

Publicités

Une réflexion sur “Quand passent les cigognes – palme d’or à Cannes en 1958

  1. Pingback: Mort de Alexeï Batalov : le cinéma russe pleure l’un de ses plus grands artistes | ACCENTS RUSSES

Laisser un commentaire Ваш комментарий

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s