Les accents russes : comment faire ?

Accents russes – il y a moyen de faire avec ou de faire sans

Les accents russes ? Il est grand temps de tordre le coup une bonne fois à la dictature des accents russes. Pourquoi ? Parce que comme nous allons le voir dans cet article, si on peut se simplifier la vie, on ne va pas s’en priver. Vous me suivez ?

Alors pour une fois, je vous propose d’inverser les rôles. C’est A NOUS ici et maintenant, de mener la vie dure aux accents (et pas le contraire).

L’accent prend une place trop importante pour toute personne (francophone) qui apprend le russe. Quand j’ai moi-même appris le russe, j’ai eu droit à des cours et des cours sur le sujet. De quoi en décourager plus d’un. Et moi le premier.

Tordre le coup aux accents russes

Les russes sont immergés dans la langue et n’ont pas besoin d’apprendre tous les cours inutilement rébarbatifs sur les accents. Je parle ici des accents toniques.

Vous savez, ceux qui soulignent une syllabe plus que les autres. On les trouve dans chaque mot de plus de 2 syllabes. Et on dit que la syllabe porte l’accent tonique, toujours sur une voyelle. A partir de là les voyelles des syllabes suivantes et précédentes sont prononcée atténuées par rapport à celle où est placé l’accent.

Dans la plupart des méthodes française on représente l’accent justement par… un accent ou par un caractère mis en gras.

Et même si il n’existe pas vraiment de règle universelle pour bien placer l’accent, et donc ensuite bien prononcer les choses, on a quand même trouvé moyen de pondre des tas de cours aussi théoriques que fastidieux sur les accents.

Rendez-vous compte que les méthodes de russe pour les petits enfants russes qui apprennent comme débutants, n’ont presque jamais la trace des accents toniques. Pourtant ils apprennent très bien le russe, non ?

C’est-à-dire que les russes, n’écrivent pas les accents dans leur propre langue. D’ailleurs, aucune trace des accents dans les livres, ni dans les journaux, ni dans les méthodes de russe pour les russes (pour la plupart). Essayez seulement de trouver un livre, un journal, un magazine ou même un dictionnaire russe (pour les russes) avec les accents indiqués comme chez nous.

Si vous ne me croyez pas, demandez-le aux russes et vous verrez bien. Et au passage, posez-vous la question de comment ils font si ils ne font pas comme nous.

Et oui, c’est une très bonne nouvelle si vous apprenez le russe. Surtout si comme beaucoup, vous vous faites une montagne des accents russes.

Il faut dire les cours sur les accents russes sont ennuyeux à mourir. Ils ne m’ont jamais passionné. Ils m’ont au contraire beaucoup ennuyé. Et bien sûr ma motivation à l’époque en avait pris un coup.

Mais n’oublions pas que le plus important ici, c’est que si les russes font autrement, et bien nous aussi, nous pouvons faire autrement. Vous me suivez ?

Comment font les russes avec les accents russes ?

Les russes apprennent les accents autrement

Après tout, les russes sont plutôt bien placés pour savoir comment ça marche, vous ne croyez pas ?

Ceux d’entre vous qui me suivent depuis un moment savent sans doute que j’ai appris le russe à partir des méthodes d’enseignement du russe issues de 3 pays. J’ai appris le russe en France, en Angleterre et en Russie. Et cela m’a permis de regarder de près les avantages des unes et des autres de ces méthodes.

La méthode russe est de loin celle qui se sert le moins des cours sur les accents. Il arrive que les accents apparaissent à l’écrit dans certaines méthodes pour les enfants, et encore, c’est loin d’être la règle… En tout cas, les russes ne s’étouffent pas avec ces cours aussi théoriques que rébarbatifs sur les accents, un sacré poids en moins, si vous voulez mon avis.

Ils font autrement. Ils s’immergent dans la culture et dans la langue, tout simplement.

La solution serait donc de vous immerger dans la langue, même depuis chez vous. Autrement dit, plongez-vous dedans, écoutez du russe et prononcez du russe à l’oral et faites le régulièrement. Entraînez-vous.

Et puis, nous avons la chance incroyable de vivre à l’époque d’internet. Il y a aujourd’hui quantité de moyens d’écouter du russe (radio, podcasts) ou de voir des films en russe et donc ainsi de s’immerger dans la langue. Alors profitez-en !

Le simple fait de vous créer votre propre environnement dans la langue russe vous donnera des automatismes. Et grâce à ces automatismes, vous finirez par savoir naturellement où placer les accents dans la plupart des cas.

Alors vous allez me dire qu’il faut du temps. Et vous avez raison. Mais imaginez un peu. Bien sûr on n’apprend pas le russe en 3 semaines, c’est évident. Mais ne vaut-il pas mieux tenter de reproduire naturellement le russe que vous entendez plutôt que d’en connaître toutes les ficelles théories. Bien sûr il faudra un peu de temps, mais au moins pendant ce temps-là, vous n’aurez pas à décortiquer ces pavés inutiles. Vous irez au contraire droit au but.

Bien sûr, parfois la grammaire est utile, car sans elle vous ne pourrez pas avancer.

Sur les accents, ce n’est pas le cas.

Les fautes d’accent sont-elles graves ?

Le pire qui puisse vous arriver en faisant une faute d’accent

Quand vous avez peur de faire quelque chose de nouveau ou de vous lancer dans une nouvelle aventure, il y a une bonne question à vous poser. En l’occurrence, sur les accents, voilà ce que ça donne. Quel est la pire chose qui puisse vous arriver si jamais vous faites une ou des erreurs d’accents en parlant russe ?

Le pire qui puisse vous arriver ? C’est de faire des fautes d’accent. Bon, ok, et alors ? Quelle importance cela peut-il avoir réellement ?

Soyons pragmatiques, la réponse à cette question a toute son importance pour la suite.L’accent peut être un sérieux frein dans l’apprentissage du russe. Alors si on peut faire sauter ce frein, on ne va pas se gêner !

Pour commencer, il ne faut pas oublier une chose. Vous êtes étranger en Russie. Les russes vous perçoivent donc comme tel. Et ils s’attendent à ce que vous fassiez des erreurs. Donc si vous en faites, TOUT VA BIEN.

Ensuite, il existe quelques cas pour lesquels un accent à la mauvaise syllabe entraîne une faute de sens. Mais ces cas-là sont très rares. Le plus connu est « писать » qui selon la place de l’accent voudra dire « écrire » ou « pisser ».

Mais franchement, avec le contexte de la phrase, vote interlocuteur comprendra toujours ce que vous voulez dire malgré tout. Et puisque vous êtes étranger, et que vous faites l’effort dans leur langue, vous êtes pardonné.

Et puis si l’on réfléchit une seconde. Encore une fois, ces mots à double sens en fonction de l’accent sont extrêmement rares. S’il y en avait légion, je veux bien que les accents soient d’une importance vitale. Mais là, nous en sommes très loin.

Les accents russes pour conclure

L’accent tonique en russe – atout ou inconvénient ?

Bien sûr, le but du jeu est de parler russe le mieux possible. Je ne vous dis pas que les accents ne servent à rien. Je vous dis simplement que pour les apprendre, on peut faire autrement, comme les russes le font eux même.

Pas besoin d’une méthode lourde pour les apprendre. L’immersion dans la langue suffit, à condition d’en faire régulièrement. Et c’est tellement plus intéressant au final.

Lire la suite : http://russie.fr/les-accents-russes-autrement

Publicités

Laisser un commentaire Ваш комментарий

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s