Un regard inédit sur la Russie du 21ème siècle par Franck Brisset

Source: http://www.franckbrisset.com/fr/portfolio-53877-0-40-exposition-espace-niemeyer-pl.html

Franck Brisset capte la Russie

2f7625bf7ccfdc30c0d5d6a640cd1678

ïle Popov.
Mer du Japon au large de Vladivostok. 1999.

Des images tendres et poétiques captées en marge de ses reportages aux quatre coins du pays, plus de dix ans après l’effondrement de l’URSS

a85b9d9ef7693c1f623453ffbe13a41a

Eglise flottante.
Missionnaires sur la Volga. 1999

5e913ad8140d72a328e4eadb584e9fee

Kem, dans la baie d’Onega en Mer Blanche.
Embarcadère des moines pour le monastère Solovetski.
Ancien goulag des îles Solovetski. 2002

Franck Brisset est un homme d’images. Un homme de l’image même. Ce cameraman, en poste à Moscou de 1998 à 2004 pour France 2, a, dès qu’il le pouvait, délaissé la caméra pour fixer avec son Leica des scènes de ce pays, la Russie, dont le statut d’ex-URSS transparaît à chaque captation. Entrer dans cette exposition, c’est pénétrer au cœur d’une histoire singulière dont les traces sont toujours prégnantes. Le noir et blanc s’est évidemment imposé. Brisset a un sens du cadrage et de la composition particulièrement étonnant, aboutissant à des clichés dont certains ne sont pas sans rappeler ces photographies soviétiques des années 1930. De ce noir et blanc qui étire l’espace et fixe les éléments de la composition se délectent les lignes de fuite. Le regard est comme saisi, prisonnier, forcé de scruter les moindres détails. Le photographe sait diviser le cadre, utiliser les gouttes de pluie, l’horreur d’une neige sale pour appuyer ce qui, au final, est un véritable propos.

Faire comprendre comment l’ancien est tout entier dans le nouveau

e012d97ceeac4e2960460a8207c6ca63

Oulan-Oudé 2001

 

88584ccd98eafb57f2efad4385d3facf

Moscou 1998. 
Manisfestation communiste du mois de Mai

C’est un incessant va-et-vient. De cette manifestation des Jeunes communistes russes en 1999 dans la capitale à ce cosaque en tenue qui commémore la dernière victoire de Napoléon avant la débâcle, en passant par ces manifestants pro-Poutine qui arborent sur leur tee-shirt l’effigie de leur héros, la vision est étonnante. Que dire encore de ces jeunes filles qui viennent déposer des fleurs sur la tombe de Raïssa Gorbatcheva ou de ce cliché inhabituel de Moscou pris à travers les croisés des fenêtres du fameux hôtel Intourist, passage quasi obligé pour tous les touristes de l’époque soviétique ?

La force du travail de Franck Brisset réside dans cette capacité à introduire du passé dans le présent, de faire comprendre comment l’ancien est tout entier dans le nouveau. Sur les îles Popov les épaves de navires disent le naufrage d’une économie. Les barbelés et un mirador effondré rappellent les goulags. Mais il y a aussi cette façon dont l’Église russe a repris ses biens saisis à la révolution et capable d’affréter une église flottante pour (re)prendre les âmes de toutes ces brebis égarées. Symboles et nostalgie encore avec ce portrait de Tatiana Samoïlova, la fabuleuse actrice de Quand passent les cigognes. Comme l’écrit son ami Marcel Trillat, il y a là « des souffrances muettes mais aussi des explosions de joie de vivre, des visages habités par une mystérieuse beauté d’âme ».

8bcb1415484588d897de8f125d8408ba

Moscou, 
A l’Intérieur d’un bureau de vote ( Première Election de Poutine) 2000

Voir l’exposition entière ici

Publicités

Laisser un commentaire Ваш комментарий

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s