Nomad_TASS_12600759_b

SERGEI BOBYLEV/TASS

District autonome de Iamalo-Nénétsie, Russie, le 28 septembre 2015 : Les membres de la communauté familiale des peuples autochtones du nord « Dianki-koï » dans leur village près de la rivière Piakoupour.

La péninsule de Yamal est une vaste région de tourbière qui s’étend du nord de la Sibérie à la mer de Kara, bien au delà du cercle arctique. Elle est mouillée à l’est par le golfe de l’Ob et à l’ouest, par la baie Baïdaratskaïa, couverte de glace la plupart de l’année.

Yamal qui, dans la langue des Nenets, signifie ‘extrémité du monde’, est une péninsule reculée, battue par les vents, au pergélisol entrecoupé de rivières sinueuses. Elle est le territoire des Nenets depuis plus d’un millénaire.

Les éleveurs Nenets se déplacent avec leurs rennes selon les saisons en suivant d’anciennes routes migratoires.

Durant l’hiver, alors que la température peut descendre jusqu’à -50°, les Nenets font paître leurs rennes sur les pâturages de mousse et de lichen des forêts du sud, ou taïga. Durant les mois d’été, lorsque le soleil de minuit transforme la nuit en jour, ils laissent derrière eux les mélèzes et les saules pour migrer vers le nord.

Après avoir traversé les eaux gelées de l’Ob et atteint la toundra dénuée d’arbres sur les rives de la mer de Kara, ils ont parcouru près de 1 000 km.

District autonome de Iamalo-Nénétsie

District autonome de Iamalo-Nénétsie

Publicités

Une communauté familiale de Iamalo-Nénétsie

Laisser un commentaire Ваш комментарий

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s